Les vergers écoresponsables

Attention, “écoresponsable”, n’est pas un gros mot mais plutôt une énorme prise de conscience. On entend souvent des polémiques sur tel ou tel fruit mais on ne parle jamais des avancées qui font du bien aux consommateurs. 

À la maison on consomme beaucoup de pomme et j’ai été très contente de découvrir l’engagement et la démarche qualité des pomiculteurs avec leurs vergers écoresponsables.

Qu’est ce qu’un verger écoresponsable ?

Il faut savoir que c’est 60% de la production française de pommes. Cette démarche, s’étend aussi sur d’autres fruits comme les poires, les pêches, la nectarine et l’abricots.

Je vais maintenant, vous parlez de ma visite du verger du colombier à Suzanne.

Cette année pour la 7ème année consécutive, l’Association Nationale Pommes Poires a organisé une grande opération Vergers ouverts, les week-ends des 9 & 10 septembre et des 23 & 24 septembre 2017.

J’ai pu constaté de belles et grosses pommes, bien sucrées. Il faut dire que cette année, avec le gel, il y a eu beaucoup de perte. Moins de fruit mais des calibres plus gros et surtout plus sucré. Le gel a aussi pour conséquence d’engendrer une récolte précoce (3 semaines d’avance cette année). Les différentes variété de pommes arrivent, même, à maturité en même temps.

Dans le nord de la France, on trouves en grande partie, les variétés suivantes : jonagold, boskoop et la pirouette (variété issu d’un croisement de Golden et des Fuji ce qui lui donne des caractéristiques très particulières).

Pour éviter les pesticides, les pomiculteurs écoresponsables, utilisent des subterfuges : 

  • des pièges de confusion sexuelle naturelles : pour éviter le développement du papillon, qui donne le ver de la pomme (se développe au niveau des pépins et redonne un papillon),
  • la faune utile : par exemple, les coccinelle chassent les pucerons.

Les vergers restent ainsi un refuge pour les insectes.

La cueillette se fait à la main, il faut plusieurs passages pour ramasser toutes les pommes “à maturité” : jusqu’à 7 passages.

Une partie du fruit deviens du jus : transformation d’au moins 10% de la production.

Les photos :

Les recettes :

Surtout n’hésitez pas à faire comme moi (surtout en famille) et d’aller découvrir les vergers écoresponsables près de chez vous, aux prochaines portes ouvertes. Manger des pommes c’est bien mais comprendre toute la démarche en amont est aussi importante pour moi.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Share
Share