Mont blanc antillais

Aujourd’hui, je vais vous parler de l’incontournable gâteau antillais : le Mont Blanc.

Le Mont blanc est composé d’un gâteau de base, j’utilise le pain doux. Il est fourré et recouvert avec de la crème de noix de coco et le tout saupoudré de noix de coco râpée.

J’ai mis des années à le réussir (on va dire que je n’avais pas la bonne recette) et pourtant ce n’est pas un gâteau difficile à réaliser.

Pour qu’il soit meilleur, il faut le préparer la veille, ainsi le pain doux sera bien imprégné des différentes saveurs de la crème.

Un pain doux de 20 cm de diamètre. 

Crème à la noix de coco :

  • 1 boite de lait concentré sucré (397g),
  • 400 ml de lait de coco,
  • 4 cs de maïzena (ou de farine),
  • 1 citron vert (zeste et un peu de jus),
  • muscade, cannelle (environ 1/2 cc de chaque),
  • 2/3 cs de rhum brun.

Dans une casserole : mettre tous les ingrédients sauf la maïzena.

Pour éviter les grumeaux, mettre la maïzena dans un bol et ajouter un peu de lait “froid” (prélevé dans la casserole); Mélanger le tout jusqu’à obtenir une préparation homogène. Verser dans la casserole, avec le reste des ingrédients.

A feu moyen, chauffer la préparation, sans arrêter de remuer à l’aide d’un fouet. Compter au minimum 5 minutes, arrêter quand la préparation devient suffisamment épaisse.

Réserver.

     Montage :

  • noix de coco rappée,
  • langue de chat (facultatif).

Quand le pain doux est bien froid, découper en deux ou trois parties et garnir de crème de coco. Puis, recouvrir tout le gâteau avec une couche de crème, ce qui permettra à la noix de coco râpée, d’adhérer à celui-ci.

Ce gâteau peu se conserver au frigo ou à température ambiante.

2

Bonne dégustation.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Share
Share